Notre-Dame des Millières

La centrale hydroélectrique de Notre Dame des Millières exploite les torrent de La Combe et de Fontaine Claire. Elle est équipée d’une turbine Pelton et développe une puissance de 1 000 kW.

  • Cote de prise : 1400 NGF
  • Cote de restitution : 380 NGF
  • Chute brute : 1019 m
  • Débit maximum prélevé : 143 l/ s
  • Puissance maximale brute : 1428 kW
  • Puissance électrique max : 999 kW
  • Production moyenne annuelle : 4,6 GWh/an

Une des plus hautes chutes de France

La centrale hydroélectrique de Notre-Dame-des-Millières est la dernière réalisation du groupe Forces Motrices du Gelon. Ses 934 m de chute la place parmi les plus hautes chutes de France, et même la plus haute chute des producteurs autonomes français. Le faible débit est ainsi compensé par une pression très importante.

Cette centrale s’inscrit dans la lignée des installations récemment réalisées dans les Alpes. Elle est pourvue des équipements les plus modernes, fruits de l’expérience et des dernières avancées technologiques. Les grilles Coanda qui équipent chacune des deux prises d’eau reflètent cette volonté d’adopter le meilleur de l’innovation, au service d’une exploitation plus pertinente du cours d’eau mais aussi d’un respect toujours plus grand de l’environnement.

centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 09
centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 06
centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 10
centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 05

Une énergie propre

La centrale hydroélectrique de Notre-Dame-des-Millières produit environ 4,6 GWh par an.

Pour, parvenir au même résultat, une centrale thermique consommerait 395 tonnes de pétrole et rejetterait 3 578 tonnes CO2 pour la même énergie produite. Cette production équivaut à la consommation domestique de 1 000 ménages.

centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 07

Les torrents de La Combe et Fontaine Claire, des torrents de montagne

Les torrents de La Combe et Fontaine-Claire sont des torrents de haute montagne. Ils prennent leurs sources au pied de la Dent du Corbeau, qui culmine à 2 286 m d’altitude, dans le Massif de la Lauzière. Ils s’écoulent tous deux sur de fortes pentes pour finalement se jeter dans l’Isère.

Leur régime en amont de la prise d’eau est déterminé par les chutes importantes de pluies et les neiges qui caractérisent ce carrefour de vallées alpines.

centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 08
centrale-hydroelectriquefmg notre dame des millieres 12
centrale hydroelectrique fmg notre dame des millieres 11